Stablex et la collectivité

Une équipe dédiée, une attention permanente

Nos engagements sont fermes en matière de bonne cohabitation et quatre membres de notre équipe se consacrent quotidiennement aux relations avec la collectivité :

  • Pierre Légo, directeur santé sécurité environnement
  • Michel Perron, directeur des opérations
  • Tania Tzakova, spécialiste santé sécurité environnement
  • Guy Thibault, vice-président et directeur général

Une gestion préventive des nuisances

Depuis 2009, Stablex a mis en place un ensemble de mesures pour gérer diligemment les nuisances pouvant être associées à ses activités. À ce jour, les résultats obtenus sont significatifs et Stablex poursuit ses efforts pour maintenir le cap. 

Dans le cadre de ces mesures, Stablex a instauré, en coopération avec la Ville de Blainville et le MDDELCC, un processus formel de gestion des signalements en même temps que, sur le terrain, l’équipe agit à plusieurs niveaux.

Éliminer les odeurs perçues

Pour éliminer les odeurs perçues, Stablex respecte un plan d'action qui comporte plusieurs mesures appliquées en fonction de trois axes principaux : la zone de placement, le procédé et le projet de réaménagement de la cellule de placement no 6. 

Zone de placement

Dans la zone de placement, les odeurs perçues peuvent émaner de deux sources : les dépôts de stablex dans les cellules et les bassins d’entreposage des eaux. Des mesures ciblées permettent d’intervenir sur ces deux sources potentielles d’odeur. 

Dépôts de stablex

Pour éliminer les odeurs qui pourraient être perçues dans les quartiers résidentiels limitrophes, un système d’aspersion de neutralisants d’odeurs a été installé à proximité de la zone de placement du stablex. Avec ses deux niveaux d’aspersion qui dispersent de fines gouttelettes de neutralisant d’odeurs, ce système constitue une barrière efficace. Le système est couplé à une girouette qui le met en marche automatiquement dès que les vents soufflent dans une direction susceptible de transporter les odeurs vers les résidents. 

Stablex possède également des unités mobiles d’aspersion de neutralisants d’odeurs en soutien à ses systèmes permanents. 

Les derniers dépôts de stablex de la journée sont systématiquement recouverts d’argile liquide dans le but de réduire le contact du stablex avec l’air. Il en va de même pour chaque dépôt lorsque les vents soufflent vers les quartiers résidentiels. Depuis 2015, un bras télescopique a été ajouté à la machinerie et permet une action encore plus ciblée sur les odeurs potentielles.

Bassins d’entreposage des eaux

Un système d’aspersion de neutralisants d’odeurs similaire à celui installé près de la zone de placement se trouve à proximité des bassins d’entreposage des eaux. 

Toutes les eaux pluviales qui se retrouvent dans la zone de placement sont collectées et entreposées dans des bassins pour ensuite être traitées. Les bassins d’entreposage des eaux de la zone de placement sont recouverts par des disques flottants pour réduire le contact de l’eau avec l’air et éliminer les odeurs potentielles. 

Avec l’aide de firmes d’experts reconnues, Stablex effectue des études en continu sur le terrain afin d’évaluer l’efficacité des mesures mises en place. 

Lire l'article "Innovation technologique et bonne cohabitation" (publié dans le magazine Espace Réseau de la Chambre de commerce et d'industrie Thérèse-De Blainville, janvier 2016)

Procédé

Depuis 2014, Stablex travaille avec le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ). Les services de cet organisme ont été retenus pour d’abord identifier les sources de composés odorants émanant des différentes étapes du procédé de fabrication du stablex et ensuite trouver des pistes de solutions pour leur réduction ou leur élimination. Il s’agit de cerner à la source les odeurs potentielles grâce à la recherche et aux tests du CRIQ. L’objectif est de développer des solutions durables pour contrôler les émissions.

Réaménagement de la cellule de placement no 6

Stablex évalue présentement la possibilité de réaménager la cellule de placement no 6 qui sera la prochaine en exploitation. L’entreprise projette en effet d’utiliser un terrain qui se trouve au nord-est de l’emplacement prévu actuellement. Stablex y voit l’opportunité d’éloigner les opérations des quartiers résidentiels voisins même si l’emplacement prévu actuellement respecterait la zone tampon requise en vertu de la réglementation. Ce serait une occasion d’élargir la zone tampon et de favoriser ainsi encore davantage la cohabitation. 

Minimiser le bruit

Depuis 2010, les activités extérieures cessent à 21 h dans la zone de placement du stablex. Cette mesure a permis de minimiser le bruit dans le quartier.

Réduire la poussière

Pour éviter la levée de poussière, toutes les voies non pavées sont recouvertes systématiquement d’eau et d’abat-poussière. De plus, la cour de l’usine est nettoyée régulièrement à l’aide d’un balai mécanique.

Être à l’écoute sur le terrain

Stablex a mis sur pied une vigie sur sa propriété et dans le voisinage pour être à l’affût des nuisances potentielles. Lors de signalements, qui peuvent être faits 24/7, des personnes se mobilisent rapidement pour évaluer la situation et prendre les mesures nécessaires si la nuisance perçue est attribuée à Stablex.

Retour

Stablex et la collectivité
©2017 STABLEX CANADA INC. / Conception Web : Voyou - Performance créative